0

Comment s’assurer que son chien a du rappel avant de le lâcher ?

Le rappel est un pilier dans l’éducation de votre chien. C’est l’ordre que vous donnez à votre animal pour qu’il revienne vers vous afin de pouvoir le prendre par le collier. Pour vous promener librement avec votre chien et assurer sa sécurité, vous devez vous assurer que le rappel est réussi. Découvrez ici les critères d’un bon rappel.

Plus vite vous commencez, mieux votre chien assimile

La réussite de l’apprentissage du “rappel chien” est intimement liée à l’âge du chien et à sa capacité d’assimilation. C’est un exercice long qui peut s’avérer un peu difficile. Il exige de vous la patience, le courage et surtout l’endurance. Le temps d'entraînement se situe entre 3 et 6 mois selon les spécialistes.

Il est donc recommandé de commencer les entraînements très tôt. L’âge idéal pour obtenir d’excellents résultats est compris entre six et huit semaines. À cet âge, votre chien, encore chiot, est souvent à proximité de vous et c’est un moment favorable pour qu’il apprenne. Cette tranche d’âge est propice pour le développement et l’assimilation de nouvelles connaissances.

Retenez que plus votre chien est jeune et plus il va assimiler rapidement les ordres de base.

Bien choisir son ordre de rappel

Il est important de ne pas prendre à la légère le choix du rappel. En effet, le rappel détermine la qualité des moments passés avec votre chien. Seul le rappel vous évitera de transformer une balade en courses-poursuites. Ainsi, le bien-être du chien et de son propriétaire en dépend.

Pour le rappel chien, trois types de commandes peuvent être utilisés : les commandes verbales (un mot), sonores (un son) et visuelles (un geste). Il est préférable de commencer l'entraînement de rappel avec un mot, un seul. Ce mot doit donner un ordre précis.

Notez qu’avant d’apprendre le rappel à votre chien, il est primordial qu’il connaisse son nom. C’est la condition sine qua non pour que votre chien réponde au rappel. Un chien qui maîtrise son nom réagira chaque fois que vous appelez ledit nom.

Votre chien a du rappel si vous respectez les étapes suivantes

Il existe trois étapes clés qui permettront à votre chien d’assimiler facilement le rappel.

Les exercices simples à domicile

La première étape consiste à faire faire des exercices simples à votre chien à domicile. Supposons par exemple que votre chien s’appelle “Attila”. Claquez des mains et, avec une voix claire, forte et ferme, dites : « Attila ici ! » « Attila au pied ! ». Le chien doit être dans une autre pièce que vous. S’il vient vers vous, récompensez-le soit avec une caresse ou une croquette. Sachez que le chien cherche toujours à se mettre à l’endroit où se trouve sa récompense. Vous devez donc adapter votre façon de le récompenser afin d’être au centre de son attention.

À cette étape, les exercices compliqués qui nécessitent beaucoup d’énergie ne sont pas indispensables.

Apprentissage “rappel chien” proprement dit

À cette deuxième étape, trouvez un endroit clos, mais spacieux. Laissez le chien dans un endroit et reculez, de 2 à 5 mètres ou plus, puis donnez le “rappel chien”. Pour faciliter l’apprentissage, assurez-vous que le chien maîtrise l’ordre “couché”, “assis” ou “pas bougé”.

Vérification du rappel dans un espace public

Dans un espace public, de préférence peu fréquenté, vérifiez si le chien a bien assimilé le rappel. S'il répond parfaitement à vos rappels, vous pourrez désormais le lâcher.

Carole Dumont

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *