0

Guide Complet sur les Races de Chiens Japonais : Histoire, Caractéristiques et Soins

L’histoire des races de chiens japonais est aussi riche et variée que celle de l’archipel nippon lui-même. Ces races ont une longue histoire qui remonte à plusieurs milliers d’années, certaines d’entre elles étant considérées comme des trésors nationaux. Les chiens japonais étaient autrefois utilisés pour la chasse et la garde, mais au fil du temps, ils sont devenus davantage des compagnons domestiques.

Le Shiba Inu, par exemple, est l’une des six races natives du Japon et est probablement le plus connu en Occident. Il a été élevé à l’origine pour chasser le petit gibier dans les montagnes japonaises. Le Shiba a failli disparaître après la Seconde Guerre mondiale en raison de la pénurie alimentaire et d’une épidémie de maladie canine. Cependant, grâce aux efforts concertés des passionnés de cette race, le Shiba Inu a pu être sauvé.

Un autre exemple notable est celui du Akita Inu, également originaire du Japon. L’Akita était traditionnellement utilisé pour chasser les grands animaux tels que les ours ou les sangliers dans la préfecture d’Akita au nord-est du pays. Aujourd’hui encore, il reste un symbole fort au Japon : Hachiko, un Akita célèbre pour avoir attendu son maître décédé pendant près de 10 ans à une station ferroviaire à Tokyo dans les années 1920-1930s, est toujours célébré chaque année lors d’une cérémonie dédiée.

A lire:   Qu'est-ce que la parvovirose chez les chiens et les chiots ?

Caractéristiques et soins recommandés

Les caractéristiques physiques des chiens japonais varient d’une race à l’autre, mais il existe certaines caractéristiques communes. Par exemple, le Shiba Inu est de petite à moyenne taille avec un pelage épais et droit qui peut être rouge, noir et feu, ou crème. Leur queue est courbée en forme de spirale sur le dos. L’Akita Inu est plus grand avec une stature robuste et un pelage épais qui peut être blanc, brindle ou différentes nuances de roux.

En ce qui concerne les soins spécifiques, les races japonaises nécessitent généralement une socialisation précoce pour s’adapter correctement aux autres animaux et aux personnes. En raison de leur pelage dense, ils ont besoin d’un brossage régulier pour éviter la formation de nœuds et maintenir leur fourrure en bonne santé. Il convient également de noter que ces races sont sujettes à certaines conditions génétiques telles que la dysplasie de la hanche ou des problèmes oculaires, il est donc important d’avoir des contrôles vétérinaires réguliers. En outre, comme toutes les races canines actives originaires du nord (comme l’Akita), elles apprécient la compagnie humaine et ont besoin d’exercice quotidien pour rester en bonne santé mentale et physique.

Carole Dumont

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *