La nourriture à privilégier pour mon lapin

Les lapins sont des animaux herbivores se nourrissant essentiellement d’herbes, de racines, de légumes, de feuilles et de certaines fleurs. En élevage, il est important de leur donner une alimentation semblable. Quelle est donc la nourriture à privilégier pour son lapin ? 

Les besoins nutritionnels du lapin

Avoir une idée par rapport à ce dont l’organisme du lapin a réellement besoin est capital pour quiconque en fait l’élevage. Cela lui permettra, en effet, d’éviter de lui donner des aliments susceptibles de lui causer des problèmes de santé tels que les troubles urinaires ou digestifs et les problèmes dentaires. La première des choses à savoir est qu’en fait, les besoins alimentaires des lapins domestiques sont quasiment les mêmes que ceux des lapins dans la nature.

Aussi, à l’encontre des hamsters, les lapins ne sont pas des granivores. Ils ne mangent donc pas de graine et ne consomment presque que de végétaux frais. Par contre, les lapins domestiques digèrent bien les herbes sèches comme la luzerne ou le foin. Ce dernier est essentiel dans leurs alimentations du fait qu’ils y trouvent des minéraux tels que le calcium, le phosphore et le magnésium. Par ailleurs, ils ont également besoin d’être nourris de fruits et de légumes, car ils y puisent des vitamines.

Les aliments frais : une catégorie d’aliment à privilégier pour les lapins

Les aliments frais constituent, en réalité, des aliments de base résolvant des besoins en fibres, en protéines, en vitamines et en minéraux des lapins. Leur régime alimentaire doit donc normalement en être composé de 70 à 80 %. Il est conseillé de leur donner des herbes fraiches, des tubercules, des céréales sous forme de farines et des matières sèches (paille, foin). O peut aussi privilégier l’orge, l’avoine, le trèfle.

La nourriture à privilégier pour mon lapin

S’agissant des légumes, il faut leur distribuer de la pomme de terre, de la carotte, du chou, du panais, etc. Ils apprécient également les plantes aromatiques telles que le pissenlit, le thym et le cerfeuil. Les végétaux assurent naturellement une meilleure digestion et facilitent une usure dentaire optimum aux lapins.

Les granulés, une autre nécessité pour les lapins

Les granulés dérivés et extrudés rationalisent l’alimentation des lapins. Ils sont riches en protéines, matières grasses, lipides, calcium et regorgent de fibres. Ils représentent la deuxième famille d’approvisionnement en nourriture des lapins. Toutefois, il faut souligner que le mélange de grains est proscrit, car cela peut engendrer une mauvaise usure des dents entrainant ainsi des problèmes de malocclusions d’abcès ou dentaires.

Carole Dumont